Ô rage, ô désespoir...ô macarons ennemis!

Alors que pendant des mois la recette de cristophe felder ne m'avait pas fait défaut (des macarons impeccables, lisses, une collerette bien dodue...) les deux dernières tentatives ont été désastreuses...

après m'être trompée deux fois sur la quantité de sirop de sucre (100g de sucre avec 50g d'eau au lieu de 200g de sucre avec 50g d'eau...), j'ai obtenue une meringue moins ferme, donc des macarons creux... gasp!

De plus j'ai voulu me lancer dans le macarons type "industriel" (pouvoir avoir des macarons de couleurs différentes en une seule préparation, "chouette!!")
donc tentative de division de la pâte après macaronnage, ajout de colorants differents dans chaque bol, mais trop de macaronnage lors de l'ajout de chaque colorants, donc pâte super liquide, aucune collerette, macarons boursouflés, fendillés (moches, immondes même...), donc frustration, mise en accusation du mixeur, du batteur, du four, du chat (mauvais endroit, mauvais moment...pauvre bête!)(non,non! je tiens à préciser que je ne brutalise pas mon oggy!)...

après avoir enfin rangé la cuisine, dans la mauvaise humeur et tout en maugréant, je me jette sur internet, espérant apercevoir dans une aura de lumière la recette qui me sauverait la mise (ou du moins le moral), ou bien l'astuce qui montrerai du doigt l'erreur impardonnable (mais humaine) que j'aurai pu commettre.
mais là....double gasp...je m'aperçois (avec encore plus de désespoir) que la recette du macaron est bel et bien capable de se décliner de 1001 façons...

-untel nous somme de superposer trois plaques à patisserie dans le four au risque de subir un chatiment suprême :  pas de collerette! ==> étrange je ne l'ai jamais fait et pourtant je jurerai que j'ai toujours eu des collerettes!...
-un autre nous dis de vaporiser de l'eau dans le four
-on tombe sur une super photo de macaron avec une meringue à l'italienne(sirop cuit) et un autre site avec une photo toute aussi alléchante dit qu'il faut faire la meringue française car c'est "la meilleure"
-les quantités de poudre d'amandes, de sucre glace et de blanc d'oeufs varient énorméments et pourtant les photos donnent des resultats tous plus appétissants les uns que les autres...
-des sites font des listes de tous les ratages possibles (ok ça aide énormément quand on se trompe) mais à la longue on a l'impression que le quota des macarons c'est: pour une recette de 40 macarons,on en a 1 réussi pour 39 ratés!

moi je dis "flûte!"
quand j'ai commencé les macarons je ne me suis posée aucune questions(bon faut avouer je suis du genre têtue et un peu folle...) tout le monde disait que j'allais rater (et bien non, na!)
J'ai acheté le livre de C. Felder (et m'en suis longtemps contentée) et j'ai réussi du premier coup!
bon la réussite n'est pas toujours là (la preuve ces derniers jours...), mais tout dépend du coup de mains.

Personnellement cette recette me convient parfaitement:
elle est plutôt simple (mais un peu longue), elle donne des macarons lisses, pas trop bombés ( comme je les aime), et surtout la coque est dure à l'extérieur mais extra moelleuse à l'intérieur!elle n'est ni trop molle, ni trop dure, et ça c'est génial!! =D
Je pense donc faire un article de la recette détaillée avec photos, prochainement.

bon,ok, ce que je viens de dire récuse tout ce que j'ai dit avant: je vais moi même m'ajouter à la longue liste des recettes de macarons disponibles sur internet...
Retour à l'accueil